Historique de création

Le 24 mars 2009, une première réunion présidée par Madame la Sous-préfète d’Autun réunissait l’ensemble des maires de l’arrondissement ainsi que les présidents de syndicats ayant la compétence « eau potable ».

Elle fut l’occasion de faire le point sur les problématiques liées à l’eau sur notre territoire :

  • L’usine de Brandon n’est plus à même de fournir les quantités d’eau pour lesquelles elle a été dimensionnée. De plus, le traitement de l’eau des eaux de Brandon, eaux superficielles, est assez lourd et présente des difficultés de mise en œuvre sur le site actuel. Enfin, la structure même de l’usine est vieillissante et appelle des travaux importants pour sa remise en état.
  • Autun dispose de deux usines, le Pont-du-Roi qui nécessite une troisième réhabilitation et Saint-Blaise qui suivra à moyen terme. Les procédures de protection de ces ressources sont soit à revoir soit à mettre en place.
  • Le barrage du Pont-du-Roi, propriété du Conseil Général de Saône et Loire, fait actuellement l’objet d’études quant à la nécessité de vider la retenue pour inspecter ses parois et éventuellement procéder à des travaux de consolidation.
  • Les années de sécheresse qu’ont pu connaître ces dernières années les communes de l’arrondissement, en particulier autour d’Autun, ont mis en avant la nécessité de créer des interconnexions entre les différentes ressources pour que soit maintenue en permanence l’alimentation en eau potable dans le secteur.
  • La gestion de l’alimentation en eau potable pour beaucoup de communes et syndicats de taille réduite se révèle difficile notamment par le fait qu’ils ne disposent pas toujours des moyens techniques, financiers et humains pour assurer la gestion au quotidien du service.

L’ensemble de ces points amène une idée fondamentale : il est nécessaire aujourd’hui de sécuriser et de mutualiser l’alimentation en eau potable sur Autun et ses alentours.

Cette sécurisation passe en partie par la construction d’une usine commune qui traitera les eaux du Brandon et celle du Pont-du-Roi, mais également par des interconnexions qui permettront d’alimenter en eau les secteurs voisins du SIVOM et de la ville d’Autun. Ces projets visent certes le SIVOM de Brandon et la ville d’Autun mais englobent également les communes voisines qui trouvent un intérêt à ces interconnexions.

Dès lors naît l’idée de créer un syndicat qui sera chargé de toutes les compétences liées à l’eau potable et auquel pourront adhérer une grande partie des communes avoisinantes.

Un groupe de travail se forme alors, composé de la Sous-préfecture, de représentants de la ville d’Autun, du SIVOM de Brandon, de l' ARS Bourgogne (ex DDASS) et de la DDAF.

Depuis, plusieurs réunions de travail ont réuni les différents acteurs de ce projet (présidents des syndicats voisins de celui du Brandon et d’Autun, maires des communes invitées à rejoindre le futur syndicat…) ou associé les différents partenaires (Conseil général, CCM, communauté d’agglomération de Beaune, communauté de communes de « entre Monts et Dheune »).

Elles ont conclu à la naissance, le 1er janvier 2011, du Syndicat Mixte de l’Eau Morvan Autunois Couchois (SMEMAC)réunissant :

  • le SIVOM des Eaux de Brandon qui comprenait quinze communes jusqu'au 31 décembre 2013:
  • Saisy (en partie)
  • Saint-Sernin-du-Plain
  • Saint-Pierre-de-Varennes
  • Saint-Maurice-les-Couches
  • Saint-Martin-de-Commune,
  • Saint-Jean-de-Trézy,
  • Saint-Gervais-sur-Couches,
  • Saint-Firmin,
  • Saint-Emiland,
  • Perreuil,
  • Marmagne,
  • Essertenne,
  • Dracy-les-Couches,
  • Créot
  • Couches
  • les villes d’Autun et d’Auxy.
  • les communes des ex-SIE de Collonge et de la Cozanne et celles alimentées par l’ex-SIVU de la Drée.
  • Epinac, Sully, Thury (qui formaient, pour la gestion de leur canalisation, le SIVU de la Drée).
  • Dezize-les-Maranges, Sampigny-les-Maranges, Paris-L’Hôpital, Epertully et Change (qui constituaient le SIE de la Cozanne).
  • Saisy (en partie), Tintry, Morlet, Collonge-la-Madeleine (ancien SIE de Collonge).

nota: Par arrêté de Monsieur le Préfet de Saône et Loire du 28 mai 2013 se prononçant sur la modification du périmètre de LE CREUSOT-MONTCEAU-COMMUNAUTE URBAINE, n° 2013148-0005, les communes de Saint FIRMIN, Saint Pierre de Varennes et Marmagne ont rejoint  la Communauté Urbaine au 1er janvier 2014